Ont produit des embryons de souris sans ovules, spermatozoïdes et utérus

2022/08/26 Galarraga Aiestaran, Ana - Elhuyar Zientzia Iturria: Elhuyar aldizkaria

Semelle naturelle à gauche et synthétique au ski. Ed. Amadei et Handford

Les chercheurs de l'Université de Cambridge et de l'Institut de technologie de Californie ont réussi à modéliser des embryons de souris à partir de mamans et sans utiliser de gamètes ou d'utérus. Les résultats ont été publiés dans la revue Nature.

Ils ont obtenu que le modèle biologique qu'ils ont généré ait un développement de 8,5 jours et pas toutes les structures d'un embryon réel, mais oui un cœur capable de donner des battements, un cerveau avec des parties différenciées, un tube neural, et un sac amniotique, entre autres.

L'embryon synthétique a été le résultat d'années de recherche. La clé a été de parvenir à une combinaison adéquate de cellules souches, à laquelle de nombreuses tentatives ont été faites. Une autre grande réussite est de ne pas avoir besoin d'un utérus. Ils utilisent plutôt un incubateur développé à l'institut Weizmann.

L'embryon créé permet d'étudier l'organogenèse et le développement de l'embryon sans utiliser d'animaux. Ils reconnaissent qu'ils sont encore à leurs débuts et qu'ils n'ont pas réussi à développer plus de 8,5 jours, car l'opération du karena, qui dure 20 jours, est désormais indispensable. Mais, par exemple, ils ont étudié les conséquences de l'inactivation d'un gène, en particulier d'un gène lié au développement des yeux, et ses effets ont été similaires à ceux de l'embryon ordinaire.