}

Deux scénarios pour hominidés

1994/03/01 Elhuyar Zientzia Iturria: Elhuyar aldizkaria

Deux découvertes récentes de fossiles ont confondu le problème de l'origine humaine. D'une part, l'équipe dirigée par l'Américain Tim White a fait la découverte de l'australopiteco chez Etiopian Maka. D'autre part, l'équipe dirigée par Friedemann Schrenk a fait une découverte du genre Homo bien plus au sud, à proximité du lac Malawi.

M. White a publié que les fossiles de l'Australopithecus aferensisa de Maka, il ya 3,4 millions d'années, appartiennent à l'espèce du célèbre Lucy. En analysant le bâillon et le fémur on observe qu'il y a des différences entre les personnes et entre les mâles et les femelles, mais on ne peut pas dire qu'elles appartiennent à des espèces différentes.

L'équipe de Schrenk découvre un gag du Homo rudolfensis. C'est il y a 2,4 millions d'années, et à ce jour il n'a pas été trouvé en Afrique aussi méridionale. On dit que la découverte de cet hominide dans ce lieu est due à la migration à la suite du changement climatique, mais cette idée peut être due au fait qu'il y a encore peu de fossiles.

Cependant, l'abondance de ces hominidés complique la généalogie humaine d'il y a 4 millions et un million d'années.