Télévision ou télédistribution par câble

1985/12/01 Barandiaran, Xabier Iturria: Elhuyar aldizkaria

Le système le plus utilisé pour déplacer l'information de télévision aux maisons a été le rayonnement des ondes électromagnétiques. Mais il ya un autre système qui a beaucoup étendu aux États-Unis au cours des dernières années, la télévision par câble (à savoir KATB). Ce système remplace les ondes électromagnétiques par le câble comme support de transmission. L'utilisation du câble a deux avantages, la première étant la possibilité d'une meilleure qualité du signal et la seconde, la facilité de transmission simultanée de nombreux canaux (actuellement la butée est sur 60 canaux). Comme erreur, vous pouvez mentionner l'installation du câble et les dépenses qu'il suppose. Comme je l'ai déjà dit, même si elle s'est répandue surtout aux Etats-Unis, en Europe on a commencé à implanter en France et en Allemagne. Dans Euskal Herria il y a deux villages qui distribuent le signal de la télévision par câble: Eskoriatza et Legorreta.

La fascination de KATB

Pour analyser comment l'ALE a émergé et comment l'ALE s'est étendue, nous devons insister sur le cas des États-Unis, où ce phénomène est né et s'est étendu.

Les premiers systèmes ont été mis en place en 1949 et mis en place pour résoudre le problème des lieux avec une mauvaise réception du signal aérien. Dans les zones montagneuses, le signal n'atteint pas toutes les maisons ou villages. Parfois, il arrive avec un peu de neige, d'autres fois en raison de phénomènes de réflexion apparaissent sur l'écran une double image. Pour y remédier, une place est recherchée avec une bonne réception du signal et si une seule antenne est placée, le signal est amplifié et transporté par câble sur tous les sites avec la qualité légale.

En 1952, 70 systèmes avaient été mis en place aux États-Unis avec 14.000 abonnés. En 1980, il y avait 4 225 systèmes et 15 millions d'abonnés. Ces dernières années, le nombre d'abonnés a augmenté relativement rapidement.

Au début, ce système, bien qu'il ne soit implanté que dans des endroits avec un mauvais signal, puis, et comme l'industrie du CAT grandissait, a commencé à s'implanter dans d'autres villages (où il suffit de prendre une ou deux chaînes d'air). L'objectif était bien sûr d'augmenter le nombre de canaux que l'on voyait dans ces localités. Pour cela, au moyen d'un bon récepteur, les canaux d'autres pays étaient pris dans la centrale de talevanation du village et de là ils étaient distribués par câble à tous les ménages.

La prise de signaux était limitée par les conditions des récepteurs, la distance et la courbure du terrain. Pour obtenir des signaux de grandes distances, il a fallu utiliser des liaisons micro-ondes, des systèmes coûteux pour l'implantation et la maintenance. Cependant, depuis que les émissions par satellite ont été lancées, il ya beaucoup de chaînes de télévision à distance, avec un récepteur de terre satellite pas trop cher, qui peut être facilement pris.

La création d'une programmation télévisée spécialisée a donné une grande impulsion à la KATB. Chaque canal est dédié à un thème unique et tout le temps est consacré exclusivement à ce sujet, comme les sports, la culture, l'éducation, les documentaires, les films d'aventure, les enseignements de langues, etc.

En conséquence, même dans les pays ayant un bon accueil des canaux émis par l'air, les systèmes CATB ont commencé à s'implanter, à proximité des grandes villes et dans les petites villes.

Nombre de canaux

Les premiers systèmes CATV prenaient deux ou trois canaux émis par air et les distribuaient par câble. Ils avaient seulement cela, car ces chaînes les envoyaient aux abonnés qui ne pouvaient pas voir d'autre télévision. Les systèmes KATB, implantés dans des pays où l'on pouvait recevoir plus de canaux par voie aérienne, ont dû augmenter leur nombre de programmes pour offrir aux abonnés un système attrayant.

Pour des raisons techniques, la première limite de canaux était de 7. Ces canaux étaient situés dans DOS et BIII de VHF (Tableau 1), trois d'entre eux dans DOS et quatre autres dans BIII, sans utiliser un autre de chaque paire de canaux utilisés. Ce modèle est utilisé pour les transmissions aériennes de New York et de Los Angeles en VHF.

Les barrières techniques se sont rapidement surmontées et les systèmes KATB ont pu offrir 12 canaux, c'est-à-dire la capacité maximale de VHF d'un récepteur de télévision (12 aux USA, 11 seulement en Europe). Les canaux d'UHF n'ont pas pu être employés dans KATB. Les hautes fréquences de ces canaux provoquent une grande atténuation dans le câble.

Afin d'augmenter le nombre d'abonnés, de nombreux systèmes KATB ont commencé à diffuser plus de 12 canaux. Comme un récepteur de télévision normal ne peut pas accorder plus de 12 chaînes dans VHF, les systèmes KATB ont dû équiper un autre appareil, le soi-disant convertisseur. Ce connecteur se connecte entre l'antenne et la télévision et possède son propre sélecteur de fréquence. Le récepteur TV est réglé sur une chaîne fixe et l'option de canaux est effectuée par le convertisseur (figure 2).

Les systèmes KATB ont commandé les tarifs mensuels à leurs abonnés en raison de la possibilité de recevoir plus de canaux via le convertisseur.

Premiers connecteurs canal FM et 7 ( 5e Europe) ont été utilisés l'écart de fréquence inclus dans l'intervalle. Ces fréquences sont utilisées dans les transmissions par voie aérienne (dans les radiocommunications et dans les systèmes de navigation), mais comme la transmission de CATV se fait limitée au câble coaxial, l'utilisation de ces fréquences ne génère aucun problème d'interférence. L'utilisation des canaux de cette bande centrale a augmenté le nombre de programmes de 12 à 20.

La limite suivante du nombre de canaux que pouvait offrir un système CATV était celle des amplificateurs existants sur la ligne de câble, la fréquence maximale qu'ils pouvaient amplifier. Cette limite était de 300 Mhz, avec une capacité totale de 36 canaux avec des fréquences moyennes ou supérieures au canal 13. L'augmentation suivante, en changeant la capacité des amplificateurs, a atteint 360 Mhz puis 400 Mhz, avec la possibilité d'envoyer 52 canaux par câble. Ces journées atteignent 450 Mhz avec une capacité de 60 canaux.

Au fil des ans, de nombreux systèmes KATB ont installé un double câble sur leur réseau. Cela double la capacité des canaux. Par conséquent, le système à double câble actuel pourrait théoriquement offrir 120 programmes différents.

Dans le but d'obtenir des exclusivités de pays, les systèmes ont offert de plus en plus de canaux et ont été demandés de plus en plus. Actuellement, on peut affirmer qu'il existe une capacité technique acceptable pour le service CAT.

Mais le grand problème actuel est de trouver une programmation pour couvrir autant de canaux. Un autre problème sera de financer tous ces programmes. La plupart des systèmes KATB utiliseront la combinaison de plusieurs sources de programmation pour couvrir tous ces canaux.

Structure d'un système CATV

Le système KATB est constitué d'une série d'éléments ayant pour mission de rassembler des émissions de télévision de haute qualité technique et de les distribuer aux maisons des abonnés avec une dégradation minimale. Les éléments typiques du système CATV sont affichés dans la figure 3.

Les signaux TV entrant dans le réseau peuvent provenir de l'air d'une antenne, d'un lien micro-ondes, d'un récepteur de signaux satellite ou du réseau lui-même. Les antennes pour signaux aériens sont construites en fonction des fréquences des canaux à utiliser et sont installées dans des tours conçues pour surmonter d'éventuels obstacles à proximité. Pour recevoir un canal spécial, il est nécessaire d'utiliser fréquemment les ensembles d'antennes (plusieurs antennes connectées).

Lorsque le signal de télévision que nous voulons, quand il est trop loin ou est généré dans un autre pays, vous pouvez prendre de l'air en utilisant des liens micro-ondes ou la distribution de satellites. Les signaux introduits de l'extérieur et ceux générés dans le système lui-même sont traités avec un ensemble de connecteurs, modulateurs et amplificateurs. Cet ensemble de dispositifs est appelé central de télédistribution. Ici, les fréquences et les amplitudes des signaux sont limitées, modifiées et contrôlées pour organiser la gamme de canaux offerte par le système KATB. Le résultat de ces opérations est la combinaison des signaux TV entrants et cette combinaison sera envoyée par câble pour être distribuée dans tout le système.

Pour la distribution des signaux on utilise le câble coaxial, qui est placé dans des positions semblables aux poteaux du téléphone ou est soterra selon les exigences de la communauté.

Comme il y a des pertes dans le câble coaxial, des amplificateurs sont nécessaires pour gagner le perdu et égaliser chaque signal, car les pertes varient en fonction de la fréquence. La ligne principale du câble s'appelle tronc et les amplificateurs qui s'y trouvent sont les principaux.

Des amplificateurs de dérivation sont installés dans des zones géographiquement appropriées. Ces amplificateurs ont deux sorties. L'un alimente la ligne troncale qui suit et l'autre alimente une ligne secondaire de moindre puissance. Les lignes secondaires se prolongent le long de la rue ou de la promenade. Ces lignes présentent également des pertes et nécessitent des amplificateurs de distribution. À la fin de la ligne, des amplificateurs plus petits, appelés amplificateurs d'expansion, sont utilisés.

Pour amener le signal aux domiciles, à travers la ligne secondaire et les amplificateurs de dérivation, sortent les lignes tertiaires. À la fin de ces lignes et déjà dans chaque maison sont installés amplificateurs d'entrée. Des distributeurs et dérivateurs passifs sont utilisés pour transporter le signal de télévision des amplificateurs d'entrée à chaque logement.

Télévision payée

La programmation supplémentaire offerte par le système CATV avec des tarifs spéciaux est payée.

Avec un traitement spécial avec des études filmiques, les systèmes KATB ont obtenu l'autorisation pour montrer simultanément ou peu après (bien qu'avant la télévision normale) les films montrant les cinémas. Pour ce privilège le système KATB a dû mettre un tarif spécial aux abonnés, qui voyageaient une partie de ce tarif aux studios de cinéma. Le système KATB fonctionne donc comme la billetterie d'un cinéma.

À la fin du film, le système KATB n'avait pas le droit de couper des films, d'insérer des publicités et de s'adapter à un temps de programmation prédéfini. Les stations de télévision diffusant dans l'air, insèrent des publicités et coupent des films, bien sûr, si elles correspondent à votre programmation, ce qui représente un grand avantage pour KATB.

Dans le premier système de télévision payé, les abonnés ont essayé d'encaisser chaque fois que je voyais un programme, comme cela est fait à la billetterie. Cependant, ce système présentait quelques inconvénients. L'équipement technique utilisé pour augmenter les tarifs et contrôler la réception des programmes, souvent échoué. De nombreuses erreurs ont été générées et les abonnés s'opposaient à ce mode de paiement.

Le système de paiement le plus utilisé actuellement est celui du tarif mensuel. Le montant de la programmation spéciale est ajouté au tarif mensuel normal. Cette méthode simple s'est avérée appropriée au fil du temps et est très bien acceptée par les abonnés. Pour éviter de voir les abonnés qui ne paient pas la programmation spéciale, il existe des méthodes techniques que nous n'allons pas analyser ici.

Fin de la fin

Aujourd'hui, nous pouvons dire qu'il n'y a pas de concurrence dans la distribution du signal TV à KATB. Les autres systèmes existants actuellement ne peuvent pas transmettre autant de canaux que KATB. En outre, KATB est le seul système qui dans un proche avenir a la possibilité de deux adresses de télévision. Pour ces bonnes conditions, on peut penser que l'utilisation de l'ALENA s'étendra rapidement en Europe.