Le Botswana devient le troisième pays à atteindre l'objectif 95-95-95 de lutte contre le sida

2022/08/19 Galarraga Aiestaran, Ana - Elhuyar Zientzia Iturria: Elhuyar aldizkaria

Le Botswana est devenu le troisième pays à atteindre l'objectif 95-95-95. Ed. OMS/Letso Leipego

Ils annoncent que le Botswana a dépassé l'objectif du XXIVe Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida. Conférence internationale (Montréal). Deux autres pays seulement ont déjà atteint cet objectif : La Suisse et Eswatini, tous deux en décembre 2020.

Dans le cadre de ce programme des Nations Unies contre le sida, le défi est de réaliser trois objectifs d’ici à 2030 : 95 % des personnes vivant avec le VIH sont diagnostiquées; 95 % des personnes qui connaissent le diagnostic reçoivent un traitement antirétroviral et 95 % des personnes qui le reçoivent ont un virus à des niveaux indétectables dans le sang. Ce défi, connu sous le nom de 95-95-95, a réussi à surmonter le Botswana : 95 % des personnes infectées par le VIH connaissent le diagnostic, 98 % d'entre elles sont traitées et 98 % d'entre elles ont un niveau de virus indétectable.

Il a fallu des années pour y parvenir. En 2002, il a été le premier pays africain à offrir des antirétroviraux gratuits à la population. En 2004, le test du VIH a été lancé à tous ceux qui fréquentaient les services de santé. En 2013, un programme a été mis en place pour les femmes enceintes positives et les femmes allaitantes afin d'éviter la transmission des mères aux enfants. Et dans le dernier plan (du vôtre au 2023) ont été incorporées de nombreuses nouveautés telles que le traitement préventif, l'autotesta et l'offre gratuite de traitement aux étrangers.

Ces dernières années, elles ont investi plus de 100 millions d'euros, dont 60 % par le gouvernement, 30 % par le programme des Nations Unies et 10 % par le Fonds mondial. Le résultat peut être observé dans les morts du sida: 21 000 en 2002, 5 800 en 2013 et 4 600 l'an dernier.